Blanquer à Lormont le 8 juillet

La Loi de l’Ecole de la Confiance, après être passée au parlement et au Sénat, après avoir été examinée par une Commission Mixte Paritaire, ne pourra plus être amendée sans l’aval du gouvernement.

Mise au point
Ce qui a été supprimé :

  • Les EPSF (restons vigilants, M. Blanquer a précisé que « pour l’instant » nous n’étions pas mûrs pour accepter ça…)
  • Pérennisation des jardins d’enfants : ils gardent la possibilité d’accueillir des enfants de 3 à 6 ans pendant 5 ans. Au delà ils ne pourront plus les accueillir car ce ne sont pas des écoles.
  • Pour les directeurs : pas de pouvoir hiérarchique ni de participation aux évaluations des collègues.
  • Pas de suppression d’allocations familiales pour les familles d’élèves absents- Pas d’interdiction d’accompagner les sorties scolaires pour les parents portant un signe religieux.

Pour ce qui concerne plus spécifiquement le métier d’enseignant :

  • Pas d’annualisation des heures sans l’accord de l’enseignant concerné.
  • Pas de formation en dehors des heures d’obligation de service.
  • Pas d’avis du chef d’établissement sur l’affectation des enseignants.

Ce qui reste :

  • Création des EPEI
  • L’article 1 qui limite fortement la liberté d’expression des enseignants par l’évocation de « l’exemplarité des personnels de l’éducation nationale »
  • Obligation de scolarisation à 3 ans : gros impacts financiers sur les mairies.
  • Suppression du CNESCO remplacé par un Conseil d’évaluation de l’école sous dépendance ministérielle
  • Intervention progressive des assistants d’éducation dans les classes
  • ESPE (Ecole Supérieure du Professorat et de l’Education) remplacé par des INSPE dont les directeurs seront nommés par les ministres

ILS NE POURRONT PAS DIRE QUE LA MOBILISATION N’A PAS PAYÉ !!!

Ce texte modifié repasse donc au parlement et au Sénat mais ne pourra plus être amendé par les députés et les sénateurs sans l’accord du gouvernement.
Afin de présenter cette loi, M. BLANQUER sera à LORMONT lundi 8 Juillet à 14h.
Son absence de volonté de dialogue reste totale puisque cette réunion est réservée aux élu·es locaux. Nous ne pouvons donc pas y participer et poser les questions que nous nous posons depuis maintenant plusieurs mois. Cependant un rassemblement est organisé par plusieurs organisations syndicales auquel le collectif Ensemble pour l’éducation se joint.

Rassemblement sur le parvis de la salle Brassens-Camus à 13h30 lundi 8 juillet pour accueillir M. Blanquer

Venez nombreux, c’est une occasion exceptionnelle de montrer directement au ministre que nous ne voulons pas de SON école de la confiance !