7 juin : communiqué de presse du collectif

Communiqué de presse du collectif Ensemble pour l’éducation 33
Mobilisation du 7 juin marche aux flambeaux parking Galin à 20H
Discutions sur la suite du mouvement.


Madame,
Monsieur
Après le vote de la loi pour une école de la confiance ce mardi 21 mai au sénat ainsi que le vote de la réforme de la fonction publique le 28 mai, la mobilisation des professeurs et des parents ne faiblit pas, bien au contraire.

Marche du 24 mai

Après de nombreuses mobilisations des parents et des enseignants, la marche aux flambeaux du 24 mai a réuni plus de 70 personnes vendant de toute la métropole bordelaise : des professeurs et parents venant d’Eysines, Parempuyre, Bordeaux, Ambarès, Lormont, Floirac, Cenon… Le mouvement école morte du 10 mai dernier a mobilisé un grand nombre d’écoles sur toute la Gironde notamment la rive droite avec des taux d’absentéisme dépassant largement les 50 %.
Le sénat a modifié profondément la loi de l’école de la confiance. Il a supprimé des mesures notamment l’école publique des savoirs fondamentaux. Néanmoins il reste dans la loi les EPLEI, les établissements publics internationaux. Il y aura une disparité d’enseignement dans les territoires: ceux où un enseignement des langues sera possible dès l’âge de 3 ans, ceux qui n’y auront pas droit. Dans certains territoires les écoles maternelles avec des enseignants sont mises en concurrence avec des « écoles » alternatives où des éducateurs sont en charge des enfants. L’école nationale avec un programme unique n’existera donc plus.
Plusieurs motions discriminatoires sont toujours inscrites dans le texte. Notamment est introduite une motion interdisant aux accompagnants scolaires de porter des signes religieux ostentatoires. Cette mesure, qui a déjà été jugée discriminante par le conseil d’état en 2013, revient dans le débat dans le seul but de diviser. Les mamans musulmanes se sentent stigmatisées, les papas catholiques ne pourront plus porter leurs médailles ou leurs croix. Les accompagnants des enfants handicapés ( AVS ou AESH), qui s’occupaient d’un seul enfant, seront mutualisés, les PIAL se généralisent. L’école de la république sensée inclure tout le monde exclut et divise.
Au sein même des écoles la même incompréhension existe. Les équipes pédagogiques seront désormais soumises à un devoir de réserve, ils n’auraient pas le droit sur leur temps libre d’aller en manifestation – ce devoir de réserve n’est soutenu par aucun texte de loi. Dans les écoles où des classes seront dédoublées, on veut imposer que les deux classes fassent exactement les mêmes cours à la même heure. Où est la liberté du professeur ? Les directeurs décole deviennent les supérieurs hiérarchiques de leur collègues. Veut-on diviser, désinformer pour mieux régner?

Pour montrer que la mobilisation ne faiblit pas, un appel est lancé par le collectif, relayé par la FCPE et le SNUipp-FSU (le syndicat majoritaire des écoles primaires ) pour une marche aux flambeaux VENDREDI 7 juin à 20h au parking Galin le collectif se rejoindra sur le pont de pierre puis place stalingrad pour un pic-nique.

Nous restons mobilisés pour porter le projet d’une autre école. Nous voulons UNE école pour TOUS, ambitieuse, égalitaire et créative !
Bien cordialement.

Le collectif Ensemble pour l’éducation 33

Le pôle média du collectif